Jolie, la femme capable

Sharing is caring!

Les mains dans la terre argileuse, Célestine place le mélange d’argile et d’eau dans un moule pour en faire des briques. Accompagnée d’un jeune garçon et d’une jeune fille, Célestine œuvre seule face au regard fasciné de nombreux hommes admiratifs. Ces dernières années ont vu naître de nombreux slogans qui incitent les femmes à entreprendre et à s’engager dans divers projets, à sortir de leur timidité pour faire et entreprendre. Pour certains le message est passé !

crédit photo : LEJUDIK
crédit photo : Lejudik

J’ai rencontré Célestine – surnommée « jolie » –  à l’extrême Ouest de la Côte d’Ivoire (dans  le village de Guéyédé, à environ 15 km de Toulepleu, à quelques kilomètres de la frontière du Liberia). Nombreux sont ceux qui parlent d’émancipation sans savoir de quoi il s’agit en vérité. Dans la vie, il y a des personnes que vous rencontrez et qui vous montre l’exemple. « Jolie » en fait partie : par son hyperactivité, elle nous donne une belle démonstration de ce qu’est une femme qui se bouge et qui entreprend. Son exemple nous « booste » et dépasse tous les beaux discours sur l’émancipation, l’égalité entre femmes et hommes etc.

crédit photo : Lejudik
crédit photo : Lejudik

La bravoure de ‘’jolie ‘’

La bravoure de ‘’jolie‘’ force l’admiration, on peut entendre les passants du village la surnommer « la femme capable ». Son courage m’incitât à lui arracher quelques mots, elle a accepté de me répondre avec un grand sourire. Elle n’a pas fait d’études de construction, elle a simplement eu la volonté de se prendre en charge et de ne pas compter sur son mari.

Les briques qu’elle fabrique lui servent à monter les murs de son futur projet, la construction d’un bar. Selon les experts, la technique utilisée par cette femme est une très bonne technique, d’origine libérienne.Celle-ci consiste à monter la charpente et la toiture en premier pour ensuite monter les murs de briques jusqu’aux limites fixées ; ainsi la pluie n’endommage pas les travaux qu’elle mène avec minutie.

Crédit photo: LEJUDIK
Crédit photo: Lejudik

« moi je ne compte pas sur garçon ho, en plus de cela j’ai environ une dizaine d’hectares de cacao que je fais »

Elle me dit « moi je ne compte pas sur garçon ho, en plus de cela, j’ai environ une dizaine d’hectares de cacao que je fais ». Étonnant de voir un tel exploit alors qu’on sait combien les travaux champêtres sont difficiles. Mais Célestine croit en son projet. Mariée depuis plusieurs années, on peut voir son anneau vieilli au fil du temps briller discrètement, comme pour nous confirmer que maman jolie est un cœur pris ! Elle est mère de 10 enfants dont huit sont depuis quelques temps au Canada grâce au HCR, pendant que les deux autres sont restés avec elle au village.

Crédit photo : Lejudik

« Maman jolie  » fait partie de ces femmes qui n’ont pas peur de faire les mêmes tâches que les hommes ; après tout, pourquoi une femme serait-elle limitée dans ces tâches ? On est étonné uniquement parce-qu’on n’a pas l’habitude de voir une femme entrependre !

En attendant de voir un jour Célestine finir ses travaux et ses grands projets, je lui ai transmis vos salutations et lui ai promis que sa bravoure serait racontée dans mon blog afin d’inspirer d’autres femmes ! Que celle qui hésite à se lancer, à s’engager, soit motivée et se lance !
Comme je sais que vous êtes des lecteurs très actifs, n’hésitez pas à partager son histoire. Moi j’ai fait ma part.

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *